Actualité 2.0

Les publicités de Noël made in 2020 à ne pas manquer !

Les publicités de Noël made in 2020 à ne pas manquer !

Alors que cette année tant particulière touche à sa fin, les fêtes de fin d’année pointent le bout de leur nez pour notre plus grand plaisir. Voici donc le fruit du travail de certaines marques et agences qui nous ont concocté quelques douceurs. Il est l’heure de déguster ces publicités de Noël près du feu, calendrier de l’avent en main.

Intermarché – jusqu’à mon dernier souffle – agence Romance

Solidarité, espoir et émotions… L’agence Romance a encore frappé dans son domaine de prédilection des storytelling et nous dévoile en ces périodes de fêtes, un magnifique hommage au personnel soignant. Un spot publicitaire bouleversant sous la voix poignante de Terrenoire, qui vaut le détour.

 

Disney & Association Make a wish – from our family to yours

Quelle période est plus féérique que celle de Noël ? C’est le moment parfait pour Disney de nous faire découvrir son court-métrage d’animation, en collaboration avec l’association « Make a wish » qui réalise les vœux des enfants gravement malades. « Le temps peut changer les choses, mais les souvenirs restent à jamais » ce dicton de Victor Hugo n’est que vrai pour la période de Noël où les enfants deviennent grands et où l’on se remémore de bons moments qui semblent à présent si loin. Or parfois, les choses les plus simples peuvent renouer un lien qui semblait être perdu. Petit conseil, sortez les mouchoirs.

 

Bouygues Telecom – le van de Noël – agence BETC

Bouygues nous propose un peu de légèreté et d’humour pour Noël. Ouvrez grand les yeux, vous risquez très probablement de reconnaître l’un de vos proches dans cette publicité signée BETC.

 

Amazon – the show must go on – agence Lucy Generals

Pour beaucoup d’entre nous, 2020 a fait écho à des projets reportés ou tombés à l’eau. Amazon nous montre que même lorsque tout semble perdu, le courage, le soutien, la persévérance et le soutien de nos proches nous aident à ce que nos rêves n’existent que pour être réalisés.

 

IGA – l’échange – agence Sid Lee

IGA, un des plus grands groupes d’épicerie québécois, est connu pour nous dévoiler des campagnes tout aussi vibrantes que captivantes. C’est chose faite pour leur publicité de Noël par Sid Lee, qui est aussi un joli message d’amour.

 

Carrefour France – la lettre au Père Noël – agence Publicis

Rien n’est plus touchant que l’innocence d’un enfant. Le protagoniste émet de ses yeux de fillette, ses vœux pour Noël en cette année particulière et on ne peut qu’être attendri par cette publicité !

 

Erste – #EdgarsChristmas – agence Jung von Matt/Donau

Voici la dernière publicité de Noël de cette liste, avant que l’émotion n’emporte pas votre petit cœur après le visionnage de ces campagnes. Erste Groupe nous donne le sourire à travers l’histoire d’un papy grincheux, trop nostalgique du passé pour fêter le présent. Laissez-vous emportés une dernière fois par la magie de Noël et le plaisir de partager.

Nous espérons qu’en plus d’enrichir votre culture, ces publicités de Noël made in 2020 vous aurons réchauffé le cœur.

Cette année n’a pas été simple pour tout le monde, mais nous espérons que 2021 ne sera que meilleur et nous vous souhaitons à tous de passer d’excellentes fêtes (mais doucement sur le champagne et les chocolats quand même…)

Restez forts jeunes samouraïs, l’aventure continue et on vous attend en 2021 on line, plus que motivés 😊

Rédactrice.

Je vous propose du contenu « pur beurre », qui j’espère satisfera le gâteux d’ICB, M.Falomir. Ne soyez cependant pas trop ébaudis, si vous croisez vos rédactrices préférées à la Fontaine , beurrées comme des petits LU…n’est-ce pas Julie ?

Publié par Fiona Guatieri dans Actualité 2.0
La Love story Infocom

La Love story Infocom

Et si les plus belles histoires d’amour naissaient à ICB ? Nous avons eu la chance d’échanger avec Jean-Baptiste et Chloé, un couple d’Infocomiens partis vivre à Montréal. Ils ont accepté de nous raconter leur Love story.

 

Leurs débuts à l’IUT

C’est en 2012 que tout commence pour Jean Baptiste, aka JB, et Chloé. Tout juste sortis du lycée, ils ne se connaissent pas encore lorsqu’ils entrent tous deux en Infocom, option com des orgas. Même si JB a d’abord voulu s’orienter vers la programmation, il a été séduit par l’ambiance d’ICB lors de la JPO, et a trouvé qu’il était plus bénéfique d’avoir plusieurs casquettes. Chacun a d’abord fait sa vie de son côté, et celle-ci était parfois rythmée d’aventures !

En effet, JB a déjà manqué de se faire enfermer à l’IUT alors qu’il était resté travailler tard pour le projet tut’ Be Com Pro. Heureusement qu’un prof l’a vu taper à la fenêtre, sa belle aurait pu l’attendre longtemps s’il était mort de faim en coworking. Cette espace d’ailleurs, JB et Chloé l’ont vu naître. Et oui, il fut un temps où le cowork était une salle des profs (et aussi une salle à apéros, selon un JB au regard affuté).

Même si les deux étudiants ne se trouvaient pas dans la même classe, ils ont partagé de nombreuses expériences en tant qu’infocomiens. L’une d’entre elles fut bien évidement le challenge, dont la finale se déroulait à Besançon cette année-là. Ce fut pour JB et Chloé (chacun dans une équipe différente) une très belle expérience. Chacun s’est également investi dans son projet tutoré. Tous deux relèvent que ceux-ci permettent d’acquérir le sens des responsabilités, et qu’il faut pleinement s’y consacrer. Nous pouvons d’ailleurs tous remercier JB, membre de la deuxième Team 2.0, qui a développé le premier véritable site web d’ICB avec le soutien de son équipe.

 

Les stages, et un amour naissant

Le temps passe, JB et Chloé se rencontrent. JB s’en souvient très bien. C’était à la Ligue contre le Cancer, par le biais d’amis communs. C’est à cet instant qu’il a croisé le regard de Chloé pour la première fois, et ses yeux verts ne l’ont plus jamais quitté. Mais les mois défilent, sans plus de nouvelles rencontres. Qu’importe ! L’amour sait attendre. Le destin allait bientôt les réunir. Effectivement, la fin de la deuxième année approchait, et avec elle, les stages bien sûr. Les deux jeunes gens ne se concertent pas, mais choisissent une destination commune : Montréal. JB a effectué son stage dans une agence web, Chloé quant à elle a opté pour le domaine de la communication événementielle, en travaillant pour le festival Accès Asie.

Au Québec, loin de tout, les deux infocomiens se revoient, discutent, se rapprochent. Peu à peu, l’affection se transforme en amour. Et c’est un jeune couple qui rentre en France. : JB ne poursuit pas ses études. Il se met à son compte en tant que développeur web. Pour sa part, Chloé entre en L3 Infocom à Grenoble, en option com numérique. Elle a trouvé cette année intéressante mais très théorique. Selon elle, c’est à l’IUT qu’elle a appris tout le concret. On peut dire que durant ce laps de temps, JB n’a eu de cesse d’enchaîner les allers-retours dans la ville de sa bien-aimée.

 

Montréal, là où tout a commencé


Crédit photo : Jennifer Doré Dallas

Pour l’année suivante, leur décision est prise : les deux amoureux repartent à Montréal ensemble, là où tout a commencé. JB trouve du travail dans le milieu du développement web, grâce à son réseau de contacts, établi durant leur premier séjour. Il est ensuite passé de salarié à travailleur autonome dans ce même secteur. Il donne aussi des conseils sur différents projets. Son ascension a notamment été possible grâce à son portefeuille de clients, créé au cours de plusieurs projets en dehors de l’IUT.

Arrivée au Québec, Chloé opte pour une maîtrise en communication médias socio-numériques d’une durée de trois ans. Ce système se base sur trois fois trois heures de cours par semaine. À la fin de sa formation, elle rédige un mémoire sur les attentats de Paris et la réaction qu’ils ont engendrée sur les réseaux sociaux. Diplômée l’année dernière, la jeune femme a trouvé un emploi chez un distributeur de lunettes. Elle est aujourd’hui coordinatrice marketing et communication !

Finalement, le couple a survécu au premier hiver canadien, aux longues nuits et au printemps maussade, et a toujours gardé un contact avec ICB. C’est avec plaisir qu’ils nous rendent visite à chacun de leurs séjours en France. On peut aussi noter que même à l’autre bout de la terre, l’IUT reste présent. JB, par exemple, a travaillé avec un étudiant de GEA à Montréal, et une de ses clientes a également fait partie d’Infocom Besançon. Enfin, lorsque monsieur Maujean ou d’autres enseignants d’infocom passent au Québec pour quelques visites ou soutenances de stage, c’est avec plaisir qu’ils se retrouvent, avec d’anciens étudiants, autour d’une table.

 

Leurs conseils à nos jeunes infocomiens

Après six années d’amour, et d’expériences dans la com, Chloé et Jean-Baptiste nous livrent quelques précieux conseils. D’après JB, le plus important est d’avoir un bon réseau, surtout si l’on veut lancer sa boîte. Il faut entretenir le lien avec celui-ci, répondre aux mails, prendre des nouvelles. Les deux amoureux confient également que le DUCIS est une belle opportunité qu’ils regrettent de ne pas avoir saisie. Enfin, selon eux, ICB nous donne de l’autonomie, on y est encouragé, et tous les moyens sont mis à notre disposition pour que l’on réussisse. Pour finir, s’ils devaient s’adresser aux couples d’infocomiens, ils diraient que le plus important pour connaître une relation épanouie est… La communication, bien sûr !

 

Leur belle surprise

Nous espérons bientôt les revoir tous les trois, à la prochaine JDA. Tous les trois ?
Et oui ! Le premier bébé Infocom est né. Il y a deux mois, une petite princesse est venue agrandir la famille ! Madeline prendra-t-elle part à l’aventure ICB comme l’ont fait ses parents ? Il ne tiendra qu’à elle d’en décider. En attendant, elle est déjà canadienne, alors que papa et maman sont encore en pleines démarches pour obtenir la nationalité. La petite ne perd pas de temps, selon JB, elle a même récemment fait son premier « Areuh ». Qu’en sera-t-il de son premier mot ? Elle dira un bel « Infocom » évidemment ! Bon, rien n’est moins sûr. Pour l’instant, nous ne pouvons que souhaiter tout le bonheur du monde aux jeunes parents et à leur petite fille !

 

Merci encore à eux d’avoir été disponibles pour répondre à nos questions. Nous espérons que leur histoire et leur parcours en inspireront plus d’un.

 

Perdue dans mon monde de mots, je promets d’en sortir de temps en temps, les bras chargés de lettres, que j’ordonnerai sur la page d’ICB.
Je me roule des manuscrits, bois les paroles de mes auteurs préférés, et tombe parfois en coma idyllique, au grand damne de Fiona.

Publié par Julie Fourain dans Actualité 2.0, Au coeur d'ICB, La parole aux anciens, Tous les articles
Jouer, améliorer ses grapho-capacités

Jouer, améliorer ses grapho-capacités

Élément important d’une communication agréable, le graphisme demande d’être créatif, et de maîtriser les logiciels de PAO. Tu n’es pas encore un pro ? Pas de panique, les vacances approchent à grands pas, et avec elles, le temps de se détendre, de décompresser, ou encore de jouer… Tout en améliorant ses compétences ! Même si bronzette et apéros restent de rigueur, voici quatre jeux gratuits qui te permettront de te perfectionner en graphisme.

Method of Action est derrière la création de tous ces jeux. Rapides et facilement compréhensibles, quelques minutes suffisent pour réaliser les exercices proposés.


Comment améliorer sa maîtrise de l’outil plume ?

L’outil plume est utilisé pour créer des formes vectorielles. Celles-ci sont constituées de segments et de courbes, basés sur des formules mathématiques. Elles permettent à l’image de ne pas perdre en qualité lorsqu’on les agrandit ou les rapetisse. Ce format est notamment utilisé sur Illustrator, lors de la création de logos. L’outil plume peut également servir à détourer des images, particulièrement dans Photoshop. C’est, parmi les outils de sélections (baguette magique, sélection rapide, lasso polygonale…), celui qui permet de réaliser ces actions avec le plus de précision. Il est vrai que la plume est parfois difficile à maîtriser au début. Pourtant, en s’exerçant, cet outil très pratique n’aura bientôt plus de secrets pour toi.

The Bézier Game et Shape type se révèlent parfaits pour travailler ce savoir-faire technique.


The Bézier Game

Après avoir suivi un tutoriel explicatif, des formes, dont la difficulté s’accentue au fil du jeu, sont à reproduire. Le nombre de points d’ancrage est limité, ce qui t’encouragera à être plus précis et plus efficace. The Bézier Game comporte les mêmes raccourcis clavier que des logiciels de PAO tels qu’Illustrator. De cette façon, tu ne seras pas désorienté en t’essayant à la création via d’autres outils.

Shape type

Shape type consiste à retravailler les points d’ancrage situés sur des lettres, afin d’obtenir de belles courbes. À la fin de chaque exercice, un pourcentage apparaît, indiquant ton taux de réussite. Ce jeu te permettra d’affûter ton regard et de t’améliorer à chaque fois, jusqu’à, qui sait, atteindre un score parfait ?


Mieux gérer l’interlettrage.

L’interlettrage est un élément du graphisme que l’on oublie parfois, mais qui reste essentiel afin d’obtenir une bonne lisibilité. Gérer l’interlettrage permet d’équilibrer le mot en harmonisant les caractères et les blancs.

Il faut savoir jouer sur cette spécificité. Un titre qui sera destiné à être vu de loin devra comporter un interlettrage plus important par exemple, car l’œil a tendance à rapprocher les lettres avec la distance. Il est aussi possible de donner un certain style à tes textes. Les caractères anciens entre autres, nécessitent d’être plus resserrés, car c’était de cette façon qu’on les disposait à l’époque, pour gagner de la place sur les manuscrits.

KERNTYPE

KERNTYPE te propose une série de mots, comportant une ou plusieurs lettres mal placées. Il suffit de les faire glisser à gauche ou à droite, à l’aide des flèches du clavier ou de la souris, afin d’obtenir un mot à l’interlettrage agréable. Comme pour le jeu précédent, un score sur cent indique le bon placement de la lettre.


Jouer avec les couleurs !

Color

Le but de ce dernier jeu est de retrouver la bonne couleur parmi celles que compte le cercle chromatique, en un temps limité. Plusieurs niveaux s’enchaînent, à travers lesquels s’offre à toi l’occasion de t’entraîner à repérer différentes teintes, mais aussi les saturations, les couleurs complémentaires… Être à l’aise avec ces composantes te fera gagner du temps lors de tes choix en matière de coloration.

À toi de mettre en pratique maintenant !

Si d’aventure, l’envie te venait de mettre en œuvre tes compétences fraîchement acquises, voici quelques idées de créations graphiques, qui surfent sur la vague épidémique :
En effet, Jure Tovrljan, directeur de création Slovène, a pris le parti de redesigner plusieurs célèbres logos. De cette façon, voilà la statue de la liberté de Starbucks protégée par un masque, ou encore le célèbre slogan de Nike obligé d’être réinventé.

Crédit image : Jure Tovrljan

Perdue dans mon monde de mots, je promets d’en sortir de temps en temps, les bras chargés de lettres, que j’ordonnerai sur la page d’ICB.
Je me roule des manuscrits, bois les paroles de mes auteurs préférés, et tombe parfois en coma idyllique, au grand damne de Fiona.

Publié par Julie Fourain dans Actualité 2.0, Tous les articles
Les incontournables du Super Bowl !

Les incontournables du Super Bowl !

Pour cette 54ème édition opposant les Chiefs de Kansas City et les 49ers de San Francisco, les publicitaires ont relevé le défi en créant des publicités pour le moins surprenantes. 5,6 millions de dollars. Voici le prix pour 30 secondes de publicité lors du Super Bowl. Néanmoins très attendu des marques, il est l’événement le plus regardé au monde et donc l’occasion parfaite pour les grandes entreprises de se démarquer de ses concurrents. Originalité, casting XXL ou encore concept insolite, ces publicités font partie intégrante du show. Il est donc temps de retrouver notre sélection spécial Super Bowl 2020 !

Mountain Dew

Bryan Cranston, célèbre pour son rôle de Walter White dans Breaking et celui d’Al, le père déjanté de Malcom est vraiment capable de tout jouer. Dans un remake de Shining pour promouvoir la nouvelle boisson sans sucre de Mountain Dew, Bryan Cranston nous rappel le terrible Jack Nicholson, le tout, avec une pointe d’humour.

Alexa

C’était mieux avant ? Pas sûr avec la nouvelle campagne d’Alexa. Pour le Super Bowl, l’assistant vocal d’Amazon nous rappel que la vie n’était pas toujours facile sans son intelligence artificielle.

Cheetos

« U can’t touch this! » Mc Hammer, rappeur du début des années 90′, reprend son tube planétaire pour une publicité pour le moins originale. Aussi salissant que savoureux, Cheetos nous fait voir la vie en orange.

Jeep un jour sans fin

Un retour aux sources pour Bill Murray. L’acteur, célèbre notamment pour son rôle dans « un jour sans fin » revient accompagné de sa marmotte pour revivre cette journée extraordinaire grâce à Jeep.

SodaStream

Direction Mars pour SodaStream. L’entreprise d’appareils de gazéification découvre enfin de l’eau sur la planète orange. Une découverte capitale ? SodaStream sait comment gérer la situation.

Pepsi

Tacle à la gorge de Pepsi envers Coca. Sur le rythme de Paint It Black des Rollings Stones revisité pour l’occasion par Missy Elliott. Il est temps de passer du rouge au noir.

Pringles

Rick et Morty est devenue l’une des séries de référence depuis quelques années. Pringles, pour promouvoir sa nouvelle gamme de chips aux saveurs variées, empilés les unes sur les autres, s’amusent avec ce monde déjanté et bloque les personnages dans une publicité. C’est l’heure de « l’ADception ».

Audi

Maisie Williams alias Arya Stark dans Game of Throne troque sa fameuse aiguille pour le volant d’Audi. Le nouveau modèle de la marque qui se veut 100% électrique se moque des voitures polluantes, coincées dans les bouchons, le tout sur un fond musical qui risque de vous rentrer dans la tête…

Walmart

Walmart, marque célèbre de super marché aux États-Unis vient de tout simplement de casser sa tirelire en achetant et en rassemblant les licences de la pop’ culture. C’est l’heure du jeu : on vous met au défi de retrouver l’ensemble des personnages présents sur le parking du Drive de Walmart.

Doritos

Si je vous dis « Old Town Road » ? Oui, vous avez déjà la chanson en tête. Lil Nas X met au défi Sam Elliot (célèbre acteur de films de Western) dans un battle de dance pour un sachet de Doritos. Intro à la « Bon, la Brute et le Truand », le duel est lancé.

Mon meilleur big-up à Agathe en attendant que je trouve de l’inspiration, mais sachez que travailler avec Antonin n’est pas une tâche facile.

Publié par Clarisse Aboulin dans Actualité 2.0, Tous les articles
La méthode FALC : la communication pour tous

La méthode FALC : la communication pour tous

Bien trop souvent exclus du vaste monde de la communication, les personnes en situation de handicap intellectuel représentent pourtant 850 000 français. Afin de pallier à ce manque d’accès à l’information, l’Adapei du Doubs réalise des interventions dans des établissements scolaires pour sensibiliser les jeunes à la technique du FALC.

Le lundi 13 et le vendredi 17 janvier, les étudiants de l’option communication des organisations ont eu l’opportunité d’assister à des conférences menées par Romaric Vieille, chef de service de l’Adapei du Doubs accompagné de Fred, une personne en situation de handicap mental.

Un petit point sur l’Adapei du Doubs…

C’est une association parentale à but non lucratif composé de 2000 professionnels au service des personnes atteintes d’handicap intellectuel. À travers ses 67 structures, l’association a accueilli déjà plus de 3600 personnes et réalise des interventions dans plusieurs établissements.

 

Qu’est-ce que le FALC ?

Crée en 2009 par l’association Inclusion Europe, le FALC, Facile à Lire et à Comprendre, est une transcription d’un langage classique en langage compréhensible par tous.

Pour qui ?

Cette méthode de communication est destinée en premier lieu aux personnes en situation de handicap intellectuel, mais elle touche également les personnes âgées, les enfants ou encore les personnes parlant une langue étrangère.

Quels sont les objectifs du FALC ?

Le FALC a pour but de simplifier et clarifier les informations.  On utilise un vocabulaire/lexique simple, des phrases courtes (une bonne syntaxe), on illustre un maximum les informations données en utilisant une mise en page clair et facile à suivre.

  • Typographie : Arial ou Times New Roman
  • Taille 14 minimum
  • Interligne de 1,5
  • Ne pas souligner ou écrire en italique

Comme rien ne vaut les paroles d’un professionnel du domaine, on te laisse avec cette interview enrichissante de Romaric Vieille, chef de service de l’Adapei du Doubs.

     Votre parcours en quelques mots ?

J’ai un DUT de génie mécanique… et le niveau licence de technologie mécanique, parallèlement à ces études j’étais Animateur puis directeur de séjours pour enfant… n’étant pas visiblement fait pour le travail en entreprise, j’ai été animateur coordinateur permanent dans des associations. J’ai passé ensuite des diplômes de l’animation professionnelle (DEFA, DEJEPS et DESJEPS) je suis salarié de l’Adapei du Doubs depuis 2009 et chef de service d’ATLAS un service très original qui se charge d’accompagner des personnes handicapées intellectuelles dans leurs projets de temps libres. J’ai toujours pu choisir mes employeurs en veillant à être salarié d’associations qui partagent mes valeurs.

      Pouvez-vous nous parler plus précisément du FALC ?

Le FALC, Facile à lire et à comprendre, est une méthode pour rendre accessibles des informations, notamment écrites. L’avantage de cette méthode est de répondre aux besoins d’information (et à leur droit à l’information, comme tout citoyen) des 3 500 000 personnes illettrées en France (5% de la population !). Il s’agit de prendre enfin en compte ces personnes défavorisées… défavorisées non pas par le fait qu’elles ne savent pas lire mais par le manque de considération que leur porte les rédacteurs de tout document.

     Quelles sont vos méthodes de sensibilisation pour le grand public ?

Aujourd’hui nous allons avec des personnes handicapées intellectuelles partout où nous pouvons. Les personnes handicapées parlent de leur vie, de leurs difficultés, de leurs capacités. Nous sensibilisons au FALC et à l’accueil dans tous les lieux publics ce qui inclut les commerces, les lieux de loisirs…

     Qu’est-ce qui vous a poussé / Pourquoi vous êtes-vous orientez vers le domaine du handicap intellectuel ?

L’animation est un vecteur idéal pour résoudre de nombreux problèmes de société. La prise en compte des personnes handicapées avec leurs besoins, leurs capacités et surtout leurs envies est une cause peu connue, le handicap intellectuel fait peur, car il n’est pas connu ou parce qu’il n’est pas une priorité. Cela n’est pas aisé tous les jours !! Parfois même, on aurait envie de baisser les bras… Mais c’est beau de défendre une cause qui semble perdue !!!

     Réalisez-vous d’autres interventions autres qu’à l’IUT ?

Oui partout où c’est possible de le faire sous divers formats, le principal étant d’en parler !!!

     Quel est le message que vous souhaitez le plus transmettre aux étudiants ?

Le handicap est une situation défavorable, ainsi chacun peut être handicapé selon son environnement…. Les personnes « handicapées » ne sont pas handicapées tout le temps et pour tout. C’est à chacun de faire disparaître le handicap de l’autre, car c’est en adaptant qu’on supprime les difficultés.

Retrouvez ici le site de l’Adapei du Doubs 

Retrouvez ici le site FALC de l’Adapei du Doubs

Rédacteur.

Fan inconditionnel de Théo Vigezzi, je compte néanmoins dépasser le maître. J’ai beau clabauder que le mot pétrichor devrait être plus utilisé, j’espère que ma nitescense ne vous aveuglera pas.

Publié par Antonin Falomir dans Actualité 2.0, Tous les articles
Le lexique Social Media

Le lexique Social Media

Après les repas de familles et les party de fin d’année mouvementés, le stage coming soon. Une investigatrice de qualité, j’ai nommé Nina Milutinov, vient à votre rescousse avec le guide, que dis-je, le saint graal du langage franglais de la com’.
So today, pour ne pas être the worst stagiaire ever que ton entreprise ait connu, il est temps to learn presque par cœur l’ensemble du lexique du social média. Plus d’excuses maintenant for to be the best…

 

Social data

Données qui sont générées par les utilisateurs des réseaux sociaux que l’on appelle également UGC. Ces données sont actives : commentaires, repost, etc.

 

Calendrier éditorial

Permet de planifier les publications social media à venir sur les semaines ou mois à venir. Il est créé en fonction du réseau social, de la date, de la thématique à aborder. Cet outil permet d’anticiper et d’assurer une organisation des publications. Le calendrier des marronniers est essentiel dans la mesure où il permet de saisir les grandes occasions pour créer du contenu : noël, fête des mères, BAC etc. Il est évidemment à adapter à la cible.

 

Owned, earned, paid

Cela désigne 3 différentes catégories de publications sur les réseaux sociaux.

 

Owned : contenu détenu et crée par la marque elle-même sans sponsorisation sur les réseaux sociaux

Earned : contenu généré par des acteurs autre que la marque (fans, blog, médias etc)

Paid : contenu sponsorisé ou référencé par la marque dans le but de booster sa visibilité

 

Modération / quotidien

Consiste à faire une veille sur tous les canaux de communication d’une marque et de répertorier les commentaires en fonction de leur nature. On distingue trois types de commentaires : les positifs, les négatifs, et les neutres. La modération sert surtout à faire remonter les commentaires négatifs au client de façon à échanger ensemble de la réponse qui sera donnée aux commentaires ou même de leur éventuelle suppression.

 

Weekly / hebdomadaire

Ce terme anglais désigne un bilan hebdomadaire des performances réalisées sur l’ensemble des canaux de communication de la marque. Ce dernier est ensuite présenté en comité éditorial au client sous forme de présentation. Le taux d’engament, les impressions et les réactions sont les indicateurs qui permettent d’établir ce bilan.

 

Reporting / mensuel

Bilan quantitatif social media d’une marque. Il est composé de plusieurs parties : analyse statistique du owned, earned, paid réalisées par l’équipe en charge du data. Cette partie sert notamment à comparer les performances d’une marque à ses concurrents. Deuxième partie qui permet de présenter les rapports chiffrés des performances propres à la marque sur le même modèle que le weekly.

 

Revue sociale

Permet de présenter les dernières actualités en matière de social media aux clients, notamment les mises à jour qui concernent les réseaux sociaux. Par exemple, l’année dernière, Instagram a enlevé l’outil de stalkage sur son application. L’objectif est de montrer comment cette actualité ou mise à jour va impacter la communication digitale de la marque.

 

Influenceurs

Un leader d’opinion suivi par une communauté qui peut avoir un pouvoir sur la décision d’achat des consommateurs.

 

Love Brand

On parle de love brand pour désigner une marque adorée des consommateurs, qui n’est généralement sujette à aucune polémique spécifique

 

En prime, voici une petite vidéo de la chaine LLLLITL qui vous permettra de devenir LE ou LA meilleur(e) stagiaire de la com’ !

 

Et parce qu’on tient à ce que vous puissiez être vraiment incollables en matière de Social Media, voici quelques sites indispensables :

 

Social bakers : https://www.socialbakers.com

Social shaker : https://www.socialshaker.com/blog/

Blog du modérateur : https://www.blogdumoderateur.com

Siècle digitale : https://siecledigital.fr

 

Encore un grand merci à Nina pour ce lexique de qualité !

Mon meilleur big-up à Agathe en attendant que je trouve de l’inspiration, mais sachez que travailler avec Antonin n’est pas une tâche facile.

Publié par Clarisse Aboulin dans Actualité 2.0, Tous les articles
Les sept publicités de Noël à ne pas rater !

Les sept publicités de Noël à ne pas rater !

Chaque année, Noël reste l’un des événements à ne pas manquer pour les publicitaires. Les plus grandes marques révèlent chaque année ce défi et rivalisent de créativité pour se démarquer de ses concurrents. On vous propose aujourd’hui de retrouver quelques publicités incontournables de cette année 2019.

Bouygues Telecom – Partageons Noël

Pour sa publicité de Noël 2019, Bouygues Telecom mise sur l’émotion. Dans cette publicité mettant en scène une petite fille, loin d’être bête, échangeant régulièrement avec le Père Noël, BETC Paris joue avec notre sensibilité.

Dick’s – The Good Kid

Créé par l’agence Anomaly New York, les magasins de sport Dick’s prennent vie à la fermeture du magasin à l’instar de Toy Story. Néanmoins, la curiosité des enfants reste un vilain défaut…

John Lewis – Excitable Edgar

Pas facile d’être un dragon dans un monde d’humains. John Lewis et Waitrose nous font vivre un conte en renouant avec cet animal légendaire. Adam & Eve DDB Londres ont su rendre ce maladroit Edgar attachant.

KFC – Good Luck on the 25th

Cette année, Mother New York mise sur un humour complètement décalé pour KFC. Via des publicités très courtes, ils visent juste en vous souhaitant bonne chance pour votre repas de Noël.

Xfinity – A Holiday Reunion

Pour les fêtes, l’agence Goodby Silverstein & Petners fait revenir E.T sur notre planète. 37 ans plus tard, l’extraterrestre retrouve son ami Elliot devenu alors, père de famille. Steven Spielberg a même participé à la réalisation de ce spot.

Manor – The Guardians

Difficile d’avoir le temps avec un nouveau né. On en oublie même son sapin de Noël. Ceci n’est pas au goût des Lutins qui réservent une belle surprise à cette jeune famille. BETC Paris nous faire vivre une aventure féerique tournant autour de la rencontre entre 3 lutins et la fameuse Cygogne.

Australian Post – Spread the Merry

Il est difficile de perdre une personne proche, surtout en période de fêtes. Noël n’a plus le même goût seul. L’agence The Monkeys nous présente un enfant au grand cœur voulant à tout prix redonner le sourire et le goût de Noël à son voisin.

Rédacteur.

Fan inconditionnel de Théo Vigezzi, je compte néanmoins dépasser le maître. J’ai beau clabauder que le mot pétrichor devrait être plus utilisé, j’espère que ma nitescense ne vous aveuglera pas.

Publié par Antonin Falomir dans Actualité 2.0, Tous les articles
Les personnalités de la pub : Joe la Pompe

Les personnalités de la pub : Joe la Pompe

Un chevalier qui surgit hors de la nuit. Il signe son nom à la pointe de sa plume, un J, qui signifie Joe. Et oui, on vous parle bien du grand Joe la Pompe. Le connaissez-vous ? Laissez nous vous présenter ce défenseur de la publicité authentique.

Un homme masqué, pour démasquer les copieurs. Depuis 1999, Joe la Pompe sillonne le monde de la publicité à la recherche de la moindre similitude entre deux d’entre elles. Simple coïncidence ou plagiat, libre à vous de juger. Ce blogueur, détaché de toutes organisations, souhaite partager un maximum ses trouvailles à tous les amoureux de la publicité créative.

Joe la Pompe, fervent défenseur de la créativité, est la référence anti-copycat.

La fin des Copycats

Il est d’abord important de définir ce qu’est un Copycat. Non, ce n’est pas l’un des antagonistes des X-Men, mais bien un terme pour désigner un « copieur » dans le domaine de la publicité. Il chasse la moindre similitude entre de nombreuses pubs et dénonce la « créativité paresseuse » et les « coïncidences, ou manque de culture des auteurs ».

En plus de donner son avis personnel, généralement dans la langue de Shakespeare et celle de Molière, il vous offre la possibilité de vous exprimer en jugeant vous-même ces ressemblances. Vous aurez donc le choix entre Coïncidence ou Copycat en toute liberté.

Un homme pluridisciplinaire

Ancien étudiant d’un DUT Infocom, Joe la Pompe est un personnage aux nombreuses facettes. En plus de tenir l’un des blogs les plus importants sur la publicité, il est auteur et conférencier. Il effectue également des services auprès des agences/jurys de festivals publicitaires ou encore pigiste pour des magazines comme CB News, Pub ou encore AdFormatie.

Le jeune écrivain vient de sortir son troisième livre, Copy Paste, destiné à recenser 572 campagnes publicitaires auteur de Copycats. Certaines de celles-ci ont même été récompensées dans de grands festivals. Ce livre se veut également interactif grâce aux nombreux hashtags, menant directement au site joelapompe.net afin de donner son avis directement en ligne.

On peut dire bonjour aux anciens d’ICB présents sur cette photo.

Joe est également youtubeur, où, dans la même lignée que son blog, il tient une rubrique « Copycat or Coincidence ». Mais ici fini le print, il s’attaque maintenant aux publicités vidéo.

Un masque pour démasquer

Aimé par les passionnés, il reste néanmoins détesté par les publicitaires. En effet, son blog n’est pas au goût de tous, surtout pour les agences ciblées par notre blogueur. « J’ai reçu des menaces diverses et variées ». Malgré tout, Joe la Pompe ne se dégonfle pas face à ces grandes entreprises. Son nombre de followers et sa notoriété font de lui un influenceur 2.0. Cependant, il préfère rester loin de tout ça et ne souhaite pas s’afficher au grand public. Sa cagoule le rend beaucoup plus libre et lui sert donc de protection, l’anonymat étant indispensable pour sa protection.

En exclusivité et rien que vous, nous avons trouvé LA vidéo révélant sa véritable identité.

Joe la Pompe est un personnage incontournable de la publicité française. Pour vous, étudiants en infocom, et plus particulièrement en publicité, il est indispensable de le connaître et de suivre régulièrement son contenu. Pour ça, rendez-vous sur son blog ! Il est également très actif sur Twitter (@Joelapompe) où il poste régulièrement des Copycats, souvent inédites par rapport au blog. On peut souligner sa participation en tant que juriste au Challenge national de FIAT en 2014, organisé par notre IUT. On ne peut qu’espérer un retour de la part du blogueur à Besançon pour nous partager son expérience.

Rédacteur.

Fan inconditionnel de Théo Vigezzi, je compte néanmoins dépasser le maître. J’ai beau clabauder que le mot pétrichor devrait être plus utilisé, j’espère que ma nitescense ne vous aveuglera pas.

Publié par Antonin Falomir dans Actualité 2.0, Tous les articles
Les 8 sites indispensables pour réussir en Info-Com (et…gagner le challenge)

Les 8 sites indispensables pour réussir en Info-Com (et…gagner le challenge)

Le blog du modérateur, moderne et non hasbeen 

Avis aux professionnels connectés et aux travailleurs du web, ce site vous propose une sélection quotidienne d’outils et d’actualités pour ne rien rater du digital. Vous pouvez même proposer vos liens et vos informations via leur page contact (nous savons qu’ICB cache de vrais petits génies…) Une liste de métiers du web vous est également proposée, peut-être allez-vous trouver votre job de rêve ! En revanche, on ne vous garantit pas que cela vous aidera à comprendre les formules digitales de Dreamweaver…

L’avis d’Olivier, étudiant en 2COM1 et CM chez Decathlon Montbéliard : « J’ai connu le blog du modérateur en recherchant des sites pour une veille en community management. Cela me permet de développer des idées ou des outils pour mon travail de CM chez Décathlon. Grâce à ce site, je reste à l’affût des nouvelles tendances web et j’ai toujours un œil sur l’actualité du community management. »

 

J’ai un pote dans la com, votre fidèle partenaire 2.0

Non ce n’est pas un site qui vous aide à trouver des amis, mais un outil qui vous apporte de nombreux conseils et des idées inspirantes. Peu importe votre option, il vous informe des nouvelles tendances dans le domaine de la communication et de la publicité. Source de créativité, J’ai un pote dans la com vous sert d’appui si votre imagination décide de vous laisser tomber dans les moments délicats. Comme votre meilleur ami.

L’avis de Siloé, étudiante en 2COM1 et co-responsable de la communication de la Fée Estival : « J’ai un pote dans la com est le média incontournable des étudiants en communication. Je l’ai découvert en allant sur des forums dédiés à ce domaine. Il permet d’informer quant à l’actualité publicitaire jeune, créative et digitale. C’est une véritable source d’information et d’inspiration qui donne toutes les clés de réussite aux étudiants ! »

 

View this post on Instagram

Vous l’avez ? ✈️

A post shared by J'ai un pote dans la com (@jaiunpotedanslacom) on

 

L’ADN, le génome de l’innovation

Un site atypique dont l’ADN (sans mauvais jeu de mots) est clair, net et précis : créativité dans les mots, sujets et tendances actuels ! De bons thèmes à aborder entre amis comme, par exemple, celui des architectures du futur ! Soyez au courant des derniers mouvements pour vous en inspirer et inventer de nouveaux concepts ! L’ADN vous offre une palette de rubriques attrayantes, en découvrant notamment le vrai sens du terme « entreprises innovantes » ou « les idées du jour ». Maintenant à vos clics !

L’avis de Grégoire, étudiant en 2P2 et ancien chroniqueur au Pedromadaire : « L’ADN est le top en terme de tendances web à suivre et d’innovation technologique, c’est une véritable mine d’information sous forme journalistique. Pour moi, étudiant en Pub, la catégorie ADN Business m’est utile pour avoir des informations à 360° sur l’univers d’une entreprise, sa communication, ses spécificités sur le marché… Très utile pour le challenge… »

 

Un Créatif, un youtubeur qui porte bien son nom !

Ce n’est pas un site, mais une chaîne YouTube. Non vous ne tomberez pas sur un tuto make up de 30 minutes mais sur un homme passionné avec des montages vidéos de qualité. Apprenez à construire des médias d’infodivertissement, ou encore à devenir un réel businessman du web (bon ça, pas sûr que ça marche). Sans rire, vous pouvez y découvrir du contenu humoristique tout en apprenant : ça passe des publicités qui font peur au public au création « de chaîne cancer à succès » ! Ce youtubeur s’inspire du média Konbini et on espère que certaines vidéos vous inspireront à votre tour !

L’avis de Clara, étudiante en 2P2 et artiste à ses heures perdues : « C’est en regardant la vidéo « 77 faits sur la publicité » du youtubeur DocSeven que j’ai découvert la chaîne d’Un créatif il y’a seulement quelques mois. Ancien concepteur-rédacteur en agence, il nous livre aujourd’hui les rouages des publicités clichées dont nous sommes assaillis quotidiennement. Sans filtre, le youtubeur ne prend pas de pincettes pour nous expliquer de quelle façon l’appétit du profit prend souvent le dessus sur la créativité dans certaines pubs. Et c’est cette dimension critique qui m’a plu dans sa démarche. J’ai particulièrement apprécié sa dernière vidéo sur la plateforme Konbini qui m’a permis d’ouvrir les yeux sur le business et la course au buzz que représente ce genre de média… »

 

 

Stratégies, celles qui t’aident à être tendance en com’

Un site qui va sans doute faire plaisir à Madame Spagnul et Monsieur Cornu… Au programme : marketing et média digital ! Des informations quotidiennes sur les créations du jour, les médias actuels, les tendances et bien d’autres domaines ! En plus de ces rubriques, vous pouvez vous appuyer sur des opinions de professionnels. Nous tirons d’ailleurs une petite phrase qui pourrait même faire office de sujet en philosophie de la communication : “Une bonne pub dans un mauvais environnement c’est comme un poisson rouge dans un banc de requins.” Vous avez donc 5h.

L’avis de Valérie Spagnul, professeure de marketing et chef du département : « Stratégies est en quelque sorte la « bible » de l’étudiant en communication, des enseignants et de tous ceux qui se doivent de rester en contact avec l’actualité des marques. Ce que je préfère dans ce magazine/site web : la rubrique « créations » qui me permet de faire de la veille sur les campagnes de pub et qui vous permettra de vous « nourrir » d’idées pour les productions de vos challenges. Je lis prioritairement la rubrique « marques » que j’exploite pour illustrer mes cours de marketing. »

 

Creapills, la pilule qui vous rendra créatif

Média francophone le plus suivi et consulté dans le domaine de la créativité et des idées, Creapills est la pilule créative que vous cherchez et qui vous donnera de nouvelles idées. Ce site permet de tirer parti d’idées créatives, entre marketing, invention technologique et créations artistiques. Chaque idée est analysée pour être présentée de manière simple, avec une vidéo, des visuels mais aussi des informations complémentaires comme son créateur, son contact, son pays, son domaine d’activité, etc… Creapills vous offre là un outil de veille très poussé qui vous accompagne dans cette veille de tendances. Cette data-créative peut donc grandement vous intéresser, notamment les veilleurs créatifs !

L’avis de Jérémy, étudiant en 2P3 et graphiste de la Team JPO : « J’ai découvert Creapills sur Facebook. Je cherchais du contenu sur la publicité mais pas quelque chose d’ennuyant, plutôt des publications drôles ! Et Creapills c’est vraiment top parce qu’il propose pleins de contenus et des publications tournées vers l’humour dans la publicité. On en retrouve des non connues et internationales. Son principal atout est qu’il n’est pas tourné uniquement vers la pub ! Il y a de tout : des images d’art, des créations magnifiques etc… En résumé, ça m’aide beaucoup parce qu’il y a beaucoup de propositions et d’idées créatives que ce soit dans les pubs, les dessins, les affiches, etc. »

 

 

Scoop.it ou comment devenir un professionnel de la veille

Nos étudiants en option Numérique le maîtrisent déjà du bout des doigts (il y a intérêt sinon vous aurez affaire à Françoise Simonot…). Scoop.it est un outil en ligne pratique pour mettre en place et partager une veille d’informations réactive aux mots-clés de votre choix. Connecté à différentes sources d’informations comme Google (blogs, actualités) et Twitter, il permet de vous créer un journal en ligne sur un sujet spécifique. Vous pouvez à la fois découvrir du contenu, mais aussi le conserver et le classer en fonction du sujet choisi. Il vous est également possible de partager les informations rassemblées sur Scoop.it sur les différents grands réseaux sociaux. Un logiciel de veille également utile en complément d’autres supports d’expression (blogs, sites web) pour faire valoir son expertise dans un domaine particulier.

L’avis d’Andy, étudiant en 2Num : « Scoop.it est un assez bon logiciel de veille. J’ai découvert et utilisé cet outil dans le cadre de mon cours de “Veille Stratégique” l’an passé. Il est simple et efficace et nous recevons rapidement les informations de dernière minute. »

 

Behance, une vitrine virtuelle

Il s’agit de la plus grande communauté d’artistes existante sur la Toile, un lieu qui naît comme vitrine, carrefour, point de rencontre, source d’inspiration mutuelle et forum d’échange de pratiques et conseils. Appartenant à votre meilleur ami créatif Adobe (encore lui…), Behance fonctionne de la même manière que n’importe quel autre réseau social : il faut s’inscrire, personnaliser votre profil à votre fantaisie (soignez tout particulièrement votre description !). Ensuite, vous pouvez télécharger et publier vos créations, suivre d’autres utilisateurs et vous pouvez attribuer des mentions J’aime. Un vrai réseau social créatif dont la particularité consiste en ceci qu’il a un mur composé par des images. Ici, ce sont les créations qui parlent pour le compte de leurs auteurs. Pour vous, futurs créatifs, graphistes ou designers, il est très important d’être présent sur ce type de plateforme parce que ce n’est pas seulement l’endroit où l’on étale ses projets pour se faire remarquer, mais aussi – logiquement – le lieu où se rendent ceux qui cherchent des talents comme vous !

L’avis de Noé, étudiant en 2COM1 et rédacteur chez Sport Focus : « Behance est un réseau social particulier. Il propose d’afficher vos projets créatifs à la manière d’un portfolio. Très intuitif, il permet de présenter les créations d’artistes en tout genre et ainsi avoir une présentation claire de son travail. Cet outil met en avant les meilleures créations, c’est donc un bon moyen de se faire connaître. Personnellement, j’ai connu l’application récemment grâce à un designer que je suivais sur Instagram qui mettait ses œuvres sur le site. C’est un moyen très professionnel de mettre ses œuvres à la vue de tous. »

 

 


Bien qu’il en existe pleins d’autres, ces sites vous aideront à compléter votre culture infocomienne et développer vos réflexions ! Petit conseil : ne cherchez pas forcément à imiter ou à vous mettre tout de suite sur Internet lorsque vous recevez un brief. Vous êtes communicants, et avant tout votre propre source d’inspiration… Que la créativité soit avec vous durant cette épreuve de survie ce challenge interne !

Rédactrice qui comblera le manque d’inspiration de Théo. Ne vous inquiétez pas, je ne parlerai pas de Socrate dans les articles…

Bisous à vous, et à Mercredi prochain.

Publié par Eva Bourgin dans Actualité 2.0
Quand les marques font aussi leur sapin

Quand les marques font aussi leur sapin

Les fêtes de noël sont l’occasion pour les marques de converger vers un seul évènement de différentes manières. Quoi qu’il en soit, un symbole revient constamment dans les axes créatifs : le sapin.  Alors à vos appareils photos, le concours ICB vous attend et avec cet article en inspiration vous n’aurez plus d’excuse !


Lire la suite →

La Team 2.0 s’occupe de la présence digitale du département sur les réseaux sociaux. Since 2013.

Publié par Team 2.0 dans Actualité 2.0