Jouer, améliorer ses grapho-capacités

Élément important d’une communication agréable, le graphisme demande d’être créatif, et de maîtriser les logiciels de PAO. Tu n’es pas encore un pro ? Pas de panique, les vacances approchent à grands pas, et avec elles, le temps de se détendre, de décompresser, ou encore de jouer… Tout en améliorant ses compétences ! Même si bronzette et apéros restent de rigueur, voici quatre jeux gratuits qui te permettront de te perfectionner en graphisme.

Method of Action est derrière la création de tous ces jeux. Rapides et facilement compréhensibles, quelques minutes suffisent pour réaliser les exercices proposés.


Comment améliorer sa maîtrise de l’outil plume ?

L’outil plume est utilisé pour créer des formes vectorielles. Celles-ci sont constituées de segments et de courbes, basés sur des formules mathématiques. Elles permettent à l’image de ne pas perdre en qualité lorsqu’on les agrandit ou les rapetisse. Ce format est notamment utilisé sur Illustrator, lors de la création de logos. L’outil plume peut également servir à détourer des images, particulièrement dans Photoshop. C’est, parmi les outils de sélections (baguette magique, sélection rapide, lasso polygonale…), celui qui permet de réaliser ces actions avec le plus de précision. Il est vrai que la plume est parfois difficile à maîtriser au début. Pourtant, en s’exerçant, cet outil très pratique n’aura bientôt plus de secrets pour toi.

The Bézier Game et Shape type se révèlent parfaits pour travailler ce savoir-faire technique.


The Bézier Game

Après avoir suivi un tutoriel explicatif, des formes, dont la difficulté s’accentue au fil du jeu, sont à reproduire. Le nombre de points d’ancrage est limité, ce qui t’encouragera à être plus précis et plus efficace. The Bézier Game comporte les mêmes raccourcis clavier que des logiciels de PAO tels qu’Illustrator. De cette façon, tu ne seras pas désorienté en t’essayant à la création via d’autres outils.

Shape type

Shape type consiste à retravailler les points d’ancrage situés sur des lettres, afin d’obtenir de belles courbes. À la fin de chaque exercice, un pourcentage apparaît, indiquant ton taux de réussite. Ce jeu te permettra d’affûter ton regard et de t’améliorer à chaque fois, jusqu’à, qui sait, atteindre un score parfait ?


Mieux gérer l’interlettrage.

L’interlettrage est un élément du graphisme que l’on oublie parfois, mais qui reste essentiel afin d’obtenir une bonne lisibilité. Gérer l’interlettrage permet d’équilibrer le mot en harmonisant les caractères et les blancs.

Il faut savoir jouer sur cette spécificité. Un titre qui sera destiné à être vu de loin devra comporter un interlettrage plus important par exemple, car l’œil a tendance à rapprocher les lettres avec la distance. Il est aussi possible de donner un certain style à tes textes. Les caractères anciens entre autres, nécessitent d’être plus resserrés, car c’était de cette façon qu’on les disposait à l’époque, pour gagner de la place sur les manuscrits.

KERNTYPE

KERNTYPE te propose une série de mots, comportant une ou plusieurs lettres mal placées. Il suffit de les faire glisser à gauche ou à droite, à l’aide des flèches du clavier ou de la souris, afin d’obtenir un mot à l’interlettrage agréable. Comme pour le jeu précédent, un score sur cent indique le bon placement de la lettre.


Jouer avec les couleurs !

Color

Le but de ce dernier jeu est de retrouver la bonne couleur parmi celles que compte le cercle chromatique, en un temps limité. Plusieurs niveaux s’enchaînent, à travers lesquels s’offre à toi l’occasion de t’entraîner à repérer différentes teintes, mais aussi les saturations, les couleurs complémentaires… Être à l’aise avec ces composantes te fera gagner du temps lors de tes choix en matière de coloration.

À toi de mettre en pratique maintenant !

Si d’aventure, l’envie te venait de mettre en œuvre tes compétences fraîchement acquises, voici quelques idées de créations graphiques, qui surfent sur la vague épidémique :
En effet, Jure Tovrljan, directeur de création Slovène, a pris le parti de redesigner plusieurs célèbres logos. De cette façon, voilà la statue de la liberté de Starbucks protégée par un masque, ou encore le célèbre slogan de Nike obligé d’être réinventé.

Crédit image : Jure Tovrljan

Perdue dans mon monde de mots, je promets d’en sortir de temps en temps, les bras chargés de lettres, que j’ordonnerai sur la page d’ICB.
Je me roule des manuscrits, bois les paroles de mes auteurs préférés, et tombe parfois en coma idyllique, au grand damne de Fiona.