Nouveau à l’IUT ? On répond à toutes tes questions ! [FAQ]

Fini les vols première classe pour Cuba, vos nombreuses escales à Porto Rico, il est temps, pour vous, jeunes étudiants de vous lancer dans cette nouvelle aventure qu’est infocom. Tout juste une semaine depuis vos premiers pas dans ces nouveaux lieux aussi étranges que Poudlard, il est normal que les questions fusent dans vos têtes. Après de multiples bousculades neuronales, on a décidé de répondre à vos inquiétudes. Accrochez-vous, le voyage infocom ne fait que commencer !

Est-il obligatoire d’avoir un ordinateur en infocom ?

Cette question est revenue à moulte reprises, et il est donc temps de vous répondre un authentique et très clair : NON. En effet, l’ordinateur est loin d’être obligatoire mais il est reste néanmoins fortement conseillé. Vous serez amenés lors de vos deux ans -voire trois pour certain(e)s- à utiliser la suite Adobe, votre meilleur ami pour la vie. Photoshop, Indesign, Premier Pro, mais encore Illustrator vous accompagnera pour le meilleur, comme pour le pire. De notre point de vue de rédacteur, nous pensons que l’ordinateur est un choix judicieux. Il vous permettra de noter vos cours plus rapidement que sur papier, mais il restera interdit par certains professeurs.

Pour les futurs accros de la PAO, on vous a même trouvé la configuration idéale pour réaliser vos projets sans trop de soucis. C’est le moment pour les non-geeks de ne comprendre qu’un mot sur deux mais courage les amis, c’est le sésame pour la réussite et c’est ici que ça ce passe ! Et parce qu’on tient à ce que votre S1 soit parfait, voici comment avoir Microsoft Office sans avoir besoin de le craquer.

Comment va se dérouler le S1 ?

Craintes, peur, anxiété. Ces mots résument parfaitement votre état d’esprit face à la MONTAGNE de travail qui vous attend. Quoi ? Vous allez me dire que vous êtes détendu, relax, prêt à affronter ce S1 dans la sérénité ? Que nenni, attendez quelques semaines et vous verrez. Mais pas d’inquiétudes, vos rédacteurs vont vous donner quelques conseils afin d’être prêt au moment de l’octogone sans règle.

  • Organisez-vous. Travaux de groupe, dossiers, oraux… Des moments de bonheur aussi intenses que fatiguant qui vont venir rythmer votre S1. Il est important de savoir organiser son travail et bien choisir ses groupes de travaux. Et si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander des conseils à vos parrains/marraines.
  • Être assidu. Checkez régulièrement vos mails ! En effet, toutes les informations vous seront transmises via votre boîte mail étudiante, et parfois des réponses rapides vous seront exigées. Si vous êtes absents et que vous ne voulez surtout pas vous attirer de problèmes, n’oubliez pas de bien fournir un justificatif au secrétariat sous 48h. On serait bien trop triste que vous nous quittiez pour si peu.
  • Être informé. Il est important de connaître l’actualité. Infocom, c’est avant tout œuvrer pour le monde qui nous entoure. Vous serez amené à travailler sur l’actualité -numérique, par exemple- où votre culture générale sera votre meilleur allié. En tant que futurs communicants hors pairs, il vous est indispensable de connaître ses sites spécialisés. Ne t’inquiète pas, les anciens rédacteurs de la Team 2.0 t’ont déjà tout expliqué ici. Pour les plus gros flemmards, il existe de nombreuses applications d’actus comme Le Monde, Le Figaro ou encore France Info.
  • Soyez acteurs de votre formation. Il est toujours plus agréable de commencer une année en participant et en s’impliquant à l’IUT. Pour ce faire, vous aurez MOULTE occasions de prouver votre bravoure à ICB ! Bénévolat, être membre du conseil de département, ou tout simplement en apportant ta joie et ta bonne humeur dans les couloirs d’infocom.
  • Et surtout, profitez de cette 1ère année. Parce que ce n’est RIEN comparé au S3.

Je viens d’arriver à Besançon et je ne connais personne, que faire ?

N’aie crainte mon ami, les deuxièmes années savent comment intégrer les nouveaux venus. Vous verrez qu’en infocom, nous sommes une grande famille, et très vite vous allez rencontrer de supers personnes qui vous suivront jusqu’au bout de votre vie. Mais pour rencontrer davantage de personnes, et ainsi créer de vrais liens, quoi de mieux que d’apprendre à se connaître autour d’un verre. Nous avons pour habitude de fréquenter le bar La Fontaine qui se trouve 4 rue Boucheries, place Révolution. Il ne vous sera pas rare de croiser des compatriotes infocomiens. Bien entendu, on s’y retrouve qu’une fois nos devoirs effectués, car les études avant tout (en aucun cas cette phrase n’à été écrite sous la contrainte de Mme Spagnul)*.

Le reste du temps, vous apprendrez à connaître les étudiants les uns après les autres grâce aux nombreux projets de groupes, des challenges qui seront organisés lors de votre deuxième année, mais encore grâce à vos nombreux amphis, que, bien entendu, vous ne louperez jamais même un vendredi matin à 8h.

Pour conclure, on peut dire d’expérience que l’une des meilleures solutions pour rencontrer vos amis de demain reste le week-end d’intégration (WEI) qui est proposé par la Korpo. Cette année, il aura lieu le week-end du 20 septembre.

*Aidez nous svp 

Un dernier conseil ? 

Réussir vos deux années d’IUT c’est aussi se cultiver quotidiennement. Le musée du temps, le musée des beaux-arts mais encore l’incontournable Citadelle.  Il y a des cinémas, même si on sait tous qu’il est difficile pour nos pauvres bourses d’étudiants d’aller régulièrement profiter d’une séance. Pourtant, il est indispensable d’être au point sur tous les plans. Grâce à la carte Avantage Jeunes (seulement 8€) vous pourrez profiter de réductions et d’avantages sur un large panel d’activités.

La ville de Besançon vous propose également de nombreuses animations, comme le Festival Détonation, du 26 au 28 septembre à La Rodia ou encore le concert de Bienvenue aux Étudiants jeudi 19 septembre (BAE) ! Vous pouvez retrouver toutes les informations de l’événement sur sa page Facebook.

En bref, amusez-vous, profitez de vos années d’IUT, sans trop d’excès et épanouissez-vous dans ces années d’études supérieures. Se sentir chez soi en Infocom est indispensable et les résultats suivront d’eux-mêmes. En attendant, courage et puisse le sort vous être favorable.

Rédacteur.

Fan inconditionnel de Théo Vigezzi, je compte néanmoins dépasser le maître. J’ai beau clabauder que le mot pétrichor devrait être plus utilisé, j’espère que mon nitescense ne vous aveuglera pas.