À la découverte des RP

Jeudi 24 novembre, les étudiants de deuxième années de l’option Communication ont eu le privilège de pouvoir assister au Carrefour des Relations Publics qui s’est tenu au Cloud Business Center, dans le deuxième arrondissement de Paris. Une expérience inédite sur laquelle nous voulions revenir aujourd’hui.

Sachez, par ailleurs, que l’on écrit bien « relations publics » et non « publiques », car on désigne ici en réalité les relations « aux différents publics ».

17h30, nous voilà donc devant ce fameux Hub ultra-connecté. Nous nous installons dans un amphithéâtre tout à fait moderne et coloré.

Prennent place tous les étudiants, enseignants et professionnels invités spécialement pour la soirée ; des écoles comme le CELSA, Sciences-Po Paris ou encore Sup de Com Lyon répondent à l’appel.

L’agence Syntec, organisatrice de l’évènement depuis 10 ans, nous souhaite à tous la bienvenue et nous présente le contenu de la conférence, on peut débuter.


Les RP, qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer, une définition claire et précise de ce que sont les relations publics s’impose. Quelles sont leurs rôles ? Comment fonctionnent-elles ?

Il faut savoir que dans le vaste domaine de la communication, les RP en sont un aspect bien particulier. En effet, il s’agit du seul métier qui agit sur la confiance, à contrario de la publicité, qui modifie nos intentions en nous séduisant, ou du marketing, qui influence notre comportement.

Pour cela, les relations publics s’appuient sur deux piliers éponymes :

           – La relation, qui englobe des valeurs de sincérité, de responsabilité et surtout de réciprocité forte.

         – Les publics, qui regroupent l’ensemble des clients, mais aussi les actionnaires, les institutions, les ONG ou encore les leaders d’opinion que sont par exemple les journalistes et les blogueurs.

Florence Oyon (Directrice des ressources humaines chez Burson-Marsteller) réalise quelques focus sur des métiers essentiels dans les relations publics.

Elle explique notamment combien le métier de community manager est à la fois complexe et passionnant, de par la diversité des tâches qu’il a à effectuer, mais également compte tenu de l’ampleur des responsabilités qu’il endosse.

Selon elle, les relations publics servent à donner un coup de projecteur sur une entreprise, une marque, par le biais d’évènements plus originaux les uns que les autres.

« Une personne qui travaille dans les RP, on pourrait finalement la comparer à un couteau suisse, tant la polyvalence est de rigueur » nous confie Madame Oyon.

Même si, de son point de vue, il n’existe pas de « profil type », la curiosité, la culture générale et la créativité sont des qualités indispensables.


Comment utilise-t-on les RP ?

Venons-en à présent aux trois cas pratiques qui nous ont été présentés lors de cette conférence.

Communication Grand Public : Association de la marque de café Lavazza avec Carte Noire.

Après le rachat de Carte noire, célèbre marque de café qui vous présentait les films du dimanche soir sur TF1, il fallut communiquer sur l’excellence des produits que cette nouvelle association pouvait offrir.

C’est ainsi qu’une agence en relations publics a décidé de regrouper les meilleurs cuisiniers du monde, et de les mettre à l’épreuve en leur demandant de préparer des recettes atypiques à base de café. Et détrompez-vous, nous n’avons pas eu droit qu’à des desserts ! Qui aurait pensé que du pigeon associé à une sauce café pouvait aboutir à un savoureux plat de résistance ?

Affaires publiques : Une présentation complète, autant passionnante que pleine de bon sens de la part de Stanislas Barnett – de chez Maarc – à propos du lobbying et des soins médicaux.

Monsieur Barnett, après avoir pris soin de bien distinguer le lobbying des affaires publiques, nous a fait part de son expérience dans le milieu médical et comment parvenir à donner accès à certains traitements qui sont parfois – malheureusement – hors de prix.

Une intervention qui a su retenir toute l’attention de l’auditoire, en particulier celle de François-Xavier Vedovi :

 capture-fx

Campagne grande cause : Une campagne de mobilisation pour le moins originale pour l’accès à l’électricité de la part de Daniel Saltsman et Fabien Aufrechter d’Havas Paris.

Deux jeunes diplômés qui ne manquent pas d’idées, et qui, pour le coup, ont la lumière à tous les étages !

C’est en utilisant la presse que ces jeunes hommes ont sensibilisé leur public. Ils ont pris le risque de faire retirer la lettre « E » dans plusieurs unes de magazines ou de sites internet d’actualité, afin de transmettre le message « sans électricité, on ne peut y voir clair ». Il y a fort à parier que cette inspiration leur est venue après la lecture de La Disparition de Georges Perec, un roman de 300 pages qui ne comporte pas une seule fois la lettre « E ».

Un pari gagnant qui les a fait sortir de l’ombre à coup sûr et qui a bien inspiré notre cher Loïc Hudry !

 capture-loic

La soirée s’achève sur un cocktail dans une atmosphère conviviale. Nous concernant, nous sommes repartis de Paris, avec des idées plein la tête, comme nous a confié Antoine Fressoz :

capture-antoine

La Team 2.0 s’occupe de la présence digitale du département sur les réseaux sociaux. Since 2013.