2ème édition

1895 minutes pour faire vivre le cinéma

1895 minutes pour faire vivre le cinéma

À vos marques, prêt, filmez ! Pour la 2ème fois, le Festival 1895 minutes s’installe à la MDE de Besançon les 25 et 26 janvier 2020. Amateurs de cinéma, réalisateurs en herbe, ou cinéphiles aguerris, ce festival est pour vous ! Sortez vos plus beaux claps, vos meilleurs thermos de café et préparez-vous à passer une nuit blanche forte en émotion pour réaliser votre court-métrage en 31 heures et 35 minutes !

Et surtout, n’oubliez pas de venir assister à la diffusion des courts-métrages en compétition le dimanche 26 janvier au cinéma Mégarama des Beaux-Arts à 15h ! C’est accessible à tous et ça ne coute rien 😉

 

 

 

Comment ça se passe ?

 

Du samedi matin au dimanche fin de matinée, c’est une véritable course contre la montre qui attend les équipes participantes qui devront réaliser leur court-métrage en 31 heures et 35 minutes. Le sujet sera dévoilé en même temps que le début de la compétition, à 4h du matin.

Dès lors, vous serez libre de gérer votre temps ! Vous aurez les locaux de la MDE à votre disposition tout au long des 1895 minutes.

 

Un jury composé de 5 professionnels

 

Cette année, nos amateurs du 7ème art auront la chance de présenter leur petit bijou à un jury composé de 5 grands noms de la profession. Le premier juré a été annoncé lundi 20 janvier et il s’agit de Pascal Marin

 

Un projet né d’une passion commune

 

Le festival 1895 est né en 2018 grâce à la passion commune de 6 étudiants d’infocom pour le cinéma. La 1ère édition avait su conquérir le cœur des 48 amoureux du cinéma venus participer au défi. Sous le thème « Jeux Dangereux » tiré du film éponyme d’Ernest Lubitsch en 1942, les participants ont pu vivre 2 jours riches en émotions et en rebondissements !

En 2019, les créateurs du projet ont dû passer le flambeau à 8 autres étudiants passionnés par le 7ème art.

 

Voici le court-métrage de l’équipe gagnante de la 1ère édition !

ATAYOYA : La pièce.

🥇C'est l'équipe vainqueur de cette première édition du festival 1895 minutes : ATAYOYA ! Vous êtes nombreux à nous l'avoir demandé, alors voilà le court métrage qu'ils ont réalisé en seulement 31h35Un grand bravo à Loris Trullard, Lilian Emonin, Hugo Azmani, Lucie Levasseur, Thomas Lacroix ainsi que Corentin Nannini, les réalisateurs de : « La pièce ».

Publiée par Festival 1895 minutes sur Lundi 28 janvier 2019

L’année dernière, le jury avait même attribué une mention spéciale à l’équipe Panier de Crabe.

Mention spéciale du jury

Plus spécialement pour leur jeux d'acteur, le jury a décidé d'adresser une mention spéciale à l'équipe "Panier de Crabe".Bravo à toute l'équipe!

Publiée par Festival 1895 minutes sur Jeudi 31 janvier 2019

 

Vous pouvez retrouvez ici tous les courts-métrages de la 1ère édition ! : https://www.facebook.com/pg/festival1895minutes/videos/

 

Un clin d’œil au Cinéma (avec un grand C)

 

Et oui, le nom de ce festival n’est pas anodin. 1895, ça vous dit quelque chose ? Replongez dans vos souvenirs (plus ou moins lointains) des CM de Monsieur Parisot… C’est l’invention du cinéma par les Frères Lumières.

 

 

 

Un final digne des plus grands

 

Pour cette seconde édition, nos étudiants ont mis le paquet. Tels des vrais cinéastes, les films réalisés par les X équipes seront diffusés sur grand écran au cinéma Mégarama Beaux-Arts en plein centre-ville de Besançon, le dimanche 26 janvier à 15 heures. Ne ratez pas le rendez-vous !!

 

Et si on devait résumé le 1895 minutes en 1 phrase…

 

« Un énorme fou rire qui a duré 1895 minutes » – Nina Bentout-Pasquet

 

« Une aventure intense mais belle en émotion qui nous apprend beaucoup sur nous-mêmes et sur ce qu’on est capable d’accomplir en si peu de temps » – Agathe Girod

 

« Le KongStrong c’est fantastique, une table ça casse facilement et Agathe triche toujours au Loup-Garou » – Ambrosia Di Servi

 

 

Retrouvez plus d’informations sur la page Facebook du festival ! https://www.facebook.com/festival1895minutes/

 

 

 

 

Mon meilleur big-up à Agathe en attendant que je trouve de l’inspiration, mais sachez que travailler avec Antonin n’est pas une tâche facile.

Publié par Clarisse Aboulin dans Agenda du mois, Au coeur d'ICB, Tous les articles